top of page

Drague la poésie

POUR LA PREMIÈRE FOIS À MONTRÉAL!

27 mai | 20 h | 10 $ Cabaret Mado 1115, Ste-Catherine Est, Montréal Événement Facebook

Drague la Poésie c'est la poésie qui s’explore dans l’univers des Drags !


En invitant la poésie à s’investir et à s'épanouir sur scène grâce à l'univers des Drags, ce cabaret propose un espace idéal permettant aux artistes d'explorer la beauté et l’affirmation de soi !


Alternant entre performance poétique et drag, Drague la poésie permet de laisser place à toute l’extravagance de la poésie.


Les poètes invité.e.s doivent relever le défi de ne pas seulement s’appuyer sur les mots, iels doivent performer. Le corps est aussi poème. Nous souhaitons montrer comment l’univers du drag peut ouvrir sur plusieurs possibilités autant avec les mots qu’avec le corps.


Conception et direction: Jérémie Aubry

Poètes : Jean-Paul Daoust, Laura Doyle Péan, Sarah Khilaji, Nour Symon, Dominique Brochu

Drags : Victoire de Rockwell, Lana Dalida, Le Beau Tom

Animation : Tracy Trash et Jenny Tall


Artistes invité.e.s

Poètes

Jean-Paul Daoust

Il a publié plus d’une cinquantaine d’ouvrages de poésie, deux romans et un recueil de récits dont certains traduits en anglais, en espagnol et en slovène. Il a été lauréat du prix du Gouverneur général (1990) pour Les cendres bleues, du Grand prix Quebecor du Festival international de la poésie (2009) pour Le vitrail brisé, du prix Jaime Sabines/Gatien Lapointe (2012) pour Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone et du prix Reynald-Piché 2023 de la MRC Beauharnois-Valleyfield pour l’ensemble de son œuvre. Il a été poète en résidence à l’émission Plus on est de fous, plus on lit! de 2011 à 2022. Ses dernières parutions sont Odes radiophoniques VI (2022), Les garçons magiques (2022) et Les miroirs de l’ombre (2023).


Sarah Khilaji

Sarah Khilaji œuvre comme intervenante psychosociale dans différents milieux communautaires de 2011 à 2020. Elle a parfois l’impression d’être arrivée comme un cheveu sur la soupe dans l’univers de la poésie en 2018. En 2020, elle décide de quitter l’intervention et de se former en médiation culturelle afin de s’impliquer à temps plein dans des projets alliant arts de la parole, rencontres intergénérationnelles et interculturelles. Elle donne également de nombreux ateliers d’écriture dans les écoles et organismes communautaires. Elle croit fermement que se dire, se raconter, c’est tenter, ne serait-ce qu’un peu, de faire sens de ce qui traverse notre humanité.








Nour Symon

L’égypto-québécois·e Nour Symon offre des propositions lyriques, bruitistes et intimistes mues par une envie de revalorisation de la complexité des interactions entre ses identités — queer, migratoire, amoureuse du bruit du monde. Une rencontre désirante entre les arts visuels, la musique de concert et la poésie préside à sa démarche. Son recueil L’amour des oiseaux moches (2020) a été finaliste aux Prix du Gouverneur général ainsi qu’au prix Émile-Nelligan.










Laura Doyle Péan

Laura Doyle Péan (iel) est un·e artiste multidisciplinaire, poète et activiste queer d’origines haïtiano-québécoises qui s’intéresse au rôle de l’art dans les mouvements sociaux. L’auteurice de 24 ans a publié son premier livre, Cœur Yoyo, en 2020, et a participé à de nombreuses productions artistiques avec le collectif féministe queer Les Allumeuses, ainsi qu’avec l’Espace de la Diversité. Le travail de Laura a été diffusé dans de multiples publications littéraires québécoises et a été présenté dans des projets artistiques en Ontario, en Nouvelle-Écosse, en Colombie-Britannique, en Belgique, aux États-Unis, en France, au Mexique, en Russie et au Royaume-Uni. Vous pouvez retrouver ses plus récents écrits dans les livres 11 brefs essais queer; Pissed, pestes, puissantes; et Black Joy Unbound, ainsi que dans la revue Lettres québécoises.



Dominique Brochu

Dominique Brochu naît dans la ville de Québec en 2022. Elle publie le recueil de poésie La forêt dans ton cou en 2022. Son écriture joue à entremêler la nature, le sacré et le charnel.












***

Drags

Victoire de Rockwell

Victoire de Rockwell est connue pour ses côtés théâtral et comique. Son sens de la répartie et sa vivacité d’esprit font d’elle une hôtesse redoutable qui sait s’adapter à tous les publics. Tantôt dans la caricature, tantôt dans l’absurde, Victoire a plus d’un tour dans son sac. Elle est la fille adoptive de Mona de Grenoble qui l’a prise sous son aile, voyant en elle un talent indéniable et un potentiel immense. Victoire peut aussi bien animer une soirée corporative qu’une heure du conte, qu’un bien cuit. Voilà de quoi vous divertir !









Lana Dalida

Lana Dalida a commencé la drag en 2016 à Québec avant de déménager à Montréal en 2018. Une « drag du Village » selon certain.e.s, vous avez pu la voir sur à peu près toutes les scènes de la rue Ste-Catherine. Une improvisatrice depuis 15 ans, Lana combine humour, théâtralité et spontanéité pour vous servir des performances complètement uniques! On ne sait jamais comment ses spectacles vont se terminer. Une « belle épaisse » selon la grande Jimmy Moore, Lana affectionne particulièrement le contraste entre son allure « classique » d’une starlette des années 60 et son sens de l’humour d’un vieux mononcle saoul au party de Noël. 







Le Beau Tom

Artiste à tout faire, surnommé.e la terreur féministe de Québec, Lauriane Charbonneau s’illustre en tant qu’interprète, metteur en scène et autaire depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2020. En plus de sa carrière artistique, Lauriane explore l’expression de genre dans l’art du drag sous le nom : Le Beau Tom. Dans l’univers du drag comme dans sa carrière artistique, iel présente des performances engagées, abordant la tombée du patriarcat, où se marie audace et ridicule.








***

Animation


Marc-André Leclair (alias Tracy Trash)

Tracy Trash est drag queen maison au Cabaret Mado depuis maintenant 21 ans. Actrice, chanteuse, improvisatrice animatrice et magnifique créature de la nuit, Tracy ne cesse de plaire à son public. En plus de la voir performer à travers le Québec, vous pouvez apercevoir Tracy dans « Le temps d’un été » ainsi que dans le film « Solo ». Intense, drôle et rayonnante, elle saura vous charmer au premier regard.


Jérémie Aubry (alias Jenny Tall)

En tant qu’artiste multidisciplinaire, Jérémie Aubry incorpore la poésie, la danse, le théâtre et la performance dans une forme d'expression du « moment présent » notamment avec les soirées d’improvisation Les Lieux Communs qu’il anime avec le danseur Étienne Lambert à la Maison pour la Danse et avec le spectacle Drague la Poésie qu’il dirige depuis sa création en 2019.


***


Drague la poésie est une présentation du Tremplin d’actualisation de poésie (TAP), avec la collaboration du Cabaret Mado. Nous remercions le conseil des arts et des lettres du Québec pour son soutien.





Commenti


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page