Vendredi de poésie du 8 avril

8 avril | 20 h | Gratuit Maison de la littérature 40, rue Saint-Stanislas et 39, rue Sainte-Angèle (accès pour personne à mobilité réduite)

Entrée libre, sortie gratuite, poésie vivante depuis 1998! Réservation obligatoire sur Le point de vente (entrée gratuite): https://lepointdevente.com/billets/tap8avril Les Vendredis de poésie présentent des rencontres en poésie sans cérémonie qui, en toute convivialité, sont animées de façon simple mais spontanée, parfois drolatique et souvent inattendue… enfin, tout pour aider à se délecter. Comme le veut la tradition au TAP, la première partie avec des poètes invités sera suivie d’une scène libre!


Animateur : André Marceau



Poètes invités ce mois-ci...


Sophie-Anne Landry

Autrice et poète québécoise, Sophie-Anne Landry écrit pour établir un dialogue sensible avec les autres et cherche à explorer les blessures individuelles et collectives dans un désir de reconstruction. Elle se compose et recompose d’autant de fragments que lui permet sa vie caféinée, sans pouvoir vivre autrement, ni sans café.


Dernière publication : Cosmogonie des corps : nos bouches des fenêtres, Collectif Les Bourrasques, Éditions de L’Écume, 2021.

Crédit photo : Atwood







Michèle Moisan

Conçue dans la Beauce mais née à Québec, Michèle Moisan a au moins deux passions : les grands espaces sauvages et la poésie. Elle rêve d’apprendre le chinois, l’innu et la basse électrique à condition de ne pas en rêver la nuit. Sportive, elle a développé l’art de corriger ses textes tout en faisant du ski de fond. L'an dernier, elle recevait le Prix Alphonse Piché.


Dernière publication : Ce que les poèmes chuchotent à votre oreille, collectif des lauréats du Prix Alphonse Piché, Éditions de la Grenouillère, 2020.




Sylvie Nicolas

Sylvie Nicolas croit que la poésie est une terre de refuge et que demander l’asile poétique ne devrait pas être utopique, surtout par les temps qui courent. Sa traversée des genres littéraires lui a valu quelques prix et mentions, mais surtout d’être qualifiée de « singulière ». Un critique a dit d’elle qu’elle était intoxiquée de poésie. À ce jour, elle est toujours sous influence.


Dernière publication : Aucun mot n’est tenu au miracle, Le Noroît, 2020.

Crédit photo : SEF





Jacques Ouellet

Lorsque j’avais douze ans, j’habitais Charlesbourg encore partiellement agricole. Un jour à l’écart dans les champs, je me suis allongé dans l’herbe. C’était au printemps. Le sol humide, j’avais des mottes de terre dans le dos. Je me suis étrangement senti accueilli ; j’ai fermé les yeux, entendu le vent dans la cime d’un pin. Je crois depuis longtemps qu’à ce moment-là, la poésie a pris racine en moi.

Dernier recueil : On ne laisse rien, Le Noroît, 2014.








Avis aux poètes : scène libre! Venez donner vie à la scène dans vos mots et par votre présence (en lecture, en interprétation ou en performance)! Inscription à l'entrée. Les prestations sont limitées à 5 minutes.


Événement Facebook


Avis Important : Si vous avez réservé votre place, mais que vous ne pourrez finalement pas vous présenter, merci de nous en aviser à info@maisondelalittérature.qc.ca ou au 418-641-6797, poste 3, afin que nous puissions offrir cette place à quelqu’un d’autre.

Ayant lieu chaque deuxième vendredi du mois depuis 1998, les Vendredis de poésie sont présentés par le Tremplin d’actualisation de poésie (TAP), en partenariat avec la Maison de la littérature, avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que de la Ville de Québec. Voir le calendrier 2022



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square