Une saison en Slam

 

En quoi consiste une saison de Slam de poésie ; comment se déroulent les éliminatoires (les demi-finales et la finale); comment se qualifie-t-on pour y participer.

 

 

Saison régulière

La saison régulière d’une équipe (pour que celle-ci soit admise au sein de la ligue), doit compter un minimum de six Slams de poésie (six matchs complets), comptant chacun au moins six joueurs.

 

Les gagnants de chaque Slam de poésie se retrouvent aux éliminatoires, bien sûr, mais également tous les slameurs parmi ceux qui ont obtenu les meilleurs scores durant la saison régulière y seront convoqués. Celles-ci nécessitent un minimum de douze participants, idéalement seize à Québec, car on assure la participation de huit slameurs différents à chaque partie des demi-finales.

 

 

Éliminatoires

D’abord deux demi-finales, mettant chacune en concurrence la moitié des slameurs qui avaient obtenus les meilleurs scores en saison régulière. À l’issue de chacun des deux matchs des demi-finales, quatre à six slameurs se qualifieront pour la finale régionale. Un Slam de poésie des demi-finales se déroule exactement comme en saison régulière.

 

La Finale régionale consiste en un match mettant en jeu les huit à douze slameurs qui ont obtenu les meilleurs pointages lors des demi-finales. Le match de la finale se déroule de la même manière qu’en saison régulière. Cependant une restriction rigoureuse tient quant au choix des textes : les slameurs participants au match final, n’ont pas le droit de présenter de texte déjà présenté aux demi-finales, tous les textes doivent être différents.

 

Ensuite ?

À l’issue de la Finale régionale, selon les cas, les trois ou les quatre meilleurs slameurs iront représenter leur ville à la Finale nationale, appelée le Grand Slam. Le slameur qui a obtenu le score suivant, (le quatrième ou le cinquième) est invité comme réserviste et/ou assistant-coach.

---

MENU


Les règlements du Slam de poésie
Comment se déroule un Slam de poésie?
En quoi consiste le slamshot (une exclusivité à Québec)?
Comment est effectué le chronométrage des slams?
Le slameur doit-il apprendre ses textes par cœur?
Le slameur peut-il chanter?
Pourquoi à Québec avons-nous banni les lutrins de la scène?
Comment on choisit le jury et pourquoi (et autres questions relatives aux juges)?

Comment franciser le mot «Slam» et ses diverses déclinaisons?

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

© 2018 par ACG. Tous droits réservés au TAP.